reportage-sur-france2-sur-l-energie-solaire-photovoltaique-baisse-des-couts

Les panneaux photovoltaïques, longtemps considérés comme inaccessibles pour plus d’un, sont aujourd’hui aussi plébiscités par les professionnels que les particuliers. En cause, une chute non négligeable des coûts d’acquisition s’est fait remarquer au cours des dix dernières années. Raison pour laquelle on en voit de plus en plus sur les toits des foyers et surtout surplombant les grandes entreprises. Le fait est que beaucoup de perfectionnements ont eu lieu au fil du temps. Ce qui a permis à une bonne partie de l’Europe de bénéficier d’une source d’énergie intarissable. Bien que l’énergie solaire n’occupe encore que 1 % de la part de marché actuellement.

Une énergie verte qui commence à être très prisée

À l’origine trop exorbitant, le prix de l’énergie solaire s’est peu à peu régressé. Ce qui a mené à une rentabilité considérable de l’investissement y afférent. Actuellement, on trouve des panneaux partout où l’on va. Sur les maisons, les établissements publics, et surtout les sociétés dans tous les secteurs confondus.

Les agriculteurs intensifs, de grands consommateurs d’énergie, se tournent de plus en plus vers cette solution. C’est un choix qui devient incontournable pour une consommation colossale. La preuve, les sites industriels utilisent jusqu’à 1 000 m² pour une seule installation. Ce qui est l’équivalent d’environ 170 kWh en production.

Une baisse de prix sur toute la ligne

En 2009, la pose des plaques solaires d’environ 16 m² était évaluée à près de 20 000 euros. Alors que 5 ans plus tard, la différence était déjà phénoménale. Pour 32 m², le prix s’est réduit jusqu’à 12 000 euros.

Quoique la popularité de l’énergie photovoltaïque se soit accentuée depuis 2010. Au fil des années, les utilisateurs ont pu bénéficier d’un coût 5 fois moins cher. Quant au prix des travaux, il a connu un rabais évalué à 50 %. Avec cette constatation vient l’accroissement des investissements liés à ce domaine.

Par ailleurs, les fournisseurs d’énergie tels qu’EDF rachètent auprès des investisseurs d’envergure, pour un prix de 15 centimes par kWh. Les bénéfices atteignent environ 20 000 euros par an selon la saison.

Quelques améliorations s’imposent

Outre cette baisse phénoménale des tarifs, l’absence des contraintes techniques liées à son utilisation devrait vraiment favoriser les consommateurs. Au niveau du stockage, les dispositifs utilisés sont plus accessibles. Mais avec leur performance actuelle, comparable à l’électricité, l’engouement du public est justifié.

Le cas afférent à son transport doit connaitre des améliorations supplémentaires. Le comble est que l’énergie perd 6 à 10 % de son efficacité en cours de route. L’on ne peut pas dire qu’aucun changement n’est porté sur ce point. D’autant que cela s’est accompagné de la réduction du format des panneaux. Une évolution qui devrait poursuivre sa route de manière exponentielle pour une réussite inégalable.